Education populaire et féminisme

culture276, culture 276, femme
culture276, culture 276, femme

Comment naît une lutte féministe au sein du milieu professionnel de l’éducation populaire ? Revue du livre « Éducation populaire et féminisme. Récits d’un combat (trop) ordinaire. Analyses et stratégies pour l’égalité. », publié en 2016 et écrit collectivement par onze éducatrices appartenant au réseau d’éducation populaire “La Grenaille”.

Comment naît une lutte féministe au sein du milieu professionnel de l’éducation populaire ? C’est le fil rouge du livre ​Éducation populaire et féminisme.

Tout dans cet ouvrage est hybride : les autrices, toutes “chercheuses militantes” en éducation populaire mais divergentes par leur rapport aux féminismes, et plus ou moins familières de l’écriture universitaire ; le livre, qui mêle des récits et des analyses de leur construction féministe dans le milieu de l’éducation populaire (de l’événement déclencheur de l’agression sexuelle d’une des éducatrices vers la mise en place de dispositifs contre les mécanismes de domination masculine) à des apports théoriques issus de la littérature féministe, qui sont rassemblés dans un livret central et disséminés par notes au fil des chapitres ; l’éducation populaire enfin qui lui sert d’objet (le milieu dans lequel se déroule la lutte) mais aussi et surtout de cadre méthodologique, puisque les outils développés dans le cadre de l’éducation populaire (méthodes pédagogiques, de débat, d’analyse critique, d’expression politique) sont au coeur du cheminement politique des autrices, et au fondement de l’écriture même d’un tel ouvrage, politico-pédagogique, collectif, à la fois pratique et théorique.

Les trois cent pages de l’ouvrage permettent donc d’explorer une alliance féconde entre les principes d’éducation populaire politique et un auto-apprentissage féministe approfondi par des éducatrices​ ​populaires.

// Lire l’article

Vous aimerez aussi...