13 juin 2024
histoire medecine, sante, pharmacie, femme, feminisme, culture, agenda

Les Wrens, ces héroïnes oubliées du Débarquement

Créé pendant la Première Guerre mondiale, le Women’s Royal Naval Service, plus communément appelé Wrens, était la branche féminine de la Royal Navy. Il comptait à son apogée en 1944, environ 75 000 personnes. Et comme beaucoup de femmes dans l’Histoireses membres ont été oubliées.

Pourtant, ces télégraphistes, radaristes, analystes d’armes, électriciennes ou encore mécaniciennes ont contribué à l’organisation du Débarquement en Normandie. Il y a quelques mois, le photographe britannique Robin Savage a décidé de leur rendre hommage, rapporte France 24.

La séance a été publiée à l’occasion des 80 ans du Débarquement de Normandie.

“J’ai été ravi de pouvoir les photographier et de contribuer à partager leur histoire. Nous ne devons jamais oublier la contribution vitale des femmes pendant la Seconde Guerre mondiale. Il suffit d’écouter ces femmes remarquables raconter leurs histoires de guerre pendant un bref instant pour se le rappeler”, a déclaré l’artiste, selon nos confrères.

Sept femmes, sept histoires de vie

Les clichés mettent en avant sept femmes. Parmi elles, Dorothea Barron, 99 ans. Elle a menti sur sa taille pour rejoindre le Women’s Royal Naval Service en 1943, à l’âge de 18 ans, a-t-elle confié au journal britannique National Post. Avant le D-Day, elle et d’autres femmes étaient basées en Écosse pour surveiller les troupes se préparant pour la phase de débarquement sur la plage de la bataille. Maîtrisant le sémaphore et le code Morse, elle a également servi de signaleuse visuelle pour transmettre des messages entre ceux qui étaient en mer et ceux restés sur terre.