20 juillet 2024
histoire medecine, sante, pharmacie, femme, feminisme, culture, agenda

Visibiliser les femmes qui ont aimé des femmes durant la Seconde Guerre mondiale

L’exposition Constellations brisées organisée par les Territoires de la Mémoire en partenariat avec Queer Code invite le public à s’immerger dans le destin et l’histoire de femmes lesbiennes persécutées par les nazis. Un événement à ne pas rater et à découvrir jusqu’au 15 mai, à La Cité Miroir à Liège.

L’exposition Constellations brisées qui dévoile les parcours d’amour et de résistance de femmes qui ont aimé des femmes durant la Seconde Guerre mondiale.

Pour Les Grenades, Julie Ricard, déléguée pédagogique aux Territoires de la Mémoire et commissaire de l’expo nous présente ce pan méconnu de l’histoire.

Multiplier les récits pour créer une histoire chorale

« Ce projet est né de notre rencontre avec Queer Code, un collectif féministe, intergénérationnel qui mène depuis plusieurs années une quête collaborative et évolutive de visibilisation des femmes qui ont aimé des femmes durant la Seconde Guerre mondiale. Queer Code utilise la symbolique de la cartographie : ce processus permet de se rendre compte des aléas des parcours de vie, notamment des brisures liées à la persécution », introduit Julie Ricard.

Si Constellations brisées constitue à la base un projet numérique, le collectif a également créé une expo physique pour que les lesbiennes soient visibles dans l’espace public. L’exposition originale retrace les histoires de cinq femmes persécutées par les lois nazies et fascistes, à l’occasion de sa venue à La Cité Miroir, Les Territoires de la Mémoire l’ont augmentée de quatre portraits enrichis de documents d’archives.

// En savoir plus