22 mai 2024
histoire medecine, sante, pharmacie, femme, feminisme, culture, agenda

D’où vient le stéréotype détestable de la « vieille fille » ?

Il suffit d’entendre l’expression « vieille fille » pour évoquer le vieux stéréotype d’une femme d’une quarantaine d’années, célibataire et sexuellement inactive, vivant seule ou avec quelques chats, plutôt laide, souvent un peu amère.

Un stéréotype qui flirte avec l’image de la sorcière.

Depuis des décennies, les théoriciennes féministes interrogent et critiquent cette figure, dont la présence dans l’imaginaire collectif sert avant tout de menace aux femmes qui choisissent de ne pas se marier ou refusent d’être mères.

Si l’on se penche sur l’histoire de ces représentations, il est difficile de ne pas rencontrer le romancier et dramaturge français Honoré de Balzac et sa colossale « Comédie humaine », dans laquelle les portraits de vieilles filles s’entremêlent et se ressemblent au point de constituer un type social.

// En savoir plus