22 mai 2024
histoire medecine, sante, pharmacie, femme, feminisme, culture, agenda

Festival Histoire de Femmes à Dreux

Le festival de courts métrages, Histoires de femmes, a offert trois prix, ce samedi 21 octobre, à la jeune cinéaste Cécile Cournelle, au théâtre de Dreux.

Un nom à retenir. Une quinzaine de prix ont été décernés, samedi soir, au théâtre de Dreux, et trois sont allés à Cécile Cournelle, jeune cinéaste parisienne, pour son court métrage de moins de 8 minutes, Maman t’avait dit. Elle a raflé le Prix des lycéens, celui de la musique originale, et enfin le Grand Prix du festival.

Une ambiance intense et oppressante

En moins de huit petites minutes, la cinéaste a su convaincre unanimement le public et le jury du festival à Dreux. Grâce à son histoire de jeune fille qui se fait suivre dans la rue, la nuit. Grâce aussi à l’atmosphère si intense et oppressante dégagée. Grâce enfin au parti pris de se situer entre monde virtuel et monde. Et peut-être surtout grâce au texte percussif et slamé.

Ses premiers slams durant le confinement

C’est pendant le confinement de 2020, face aux ouvertures artistiques très réduites, mais avec une urgence vitale de créer, que Cécile Cournelle s’est mise à écrire ses premiers slams. Elle s’est d’abord produite sur des scènes ouvertes à Paris, avant de réaliser Maman t’avait dit, un format court destiné à diffuser largement son message féministe.

Montée à Paris pour intégrer une fac de cinéma et également devenir comédienne, la jeune Aixoise de 29 ans se veut une défenseuse active du droit des femmes, « non pas en opposition avec les hommes, mais en travaillant en profondeur sur les préjugés et les mauvaises habitudes, les deux banalisés ».

// En savoir plus