LAMARR Hedy

culture276, culture 276, alice guy, frida kahlo, gisele halimi, harriet tubman, hedy lamaer, julie victoire daube, madeleine bres, monique wittig, pepe

Actrice et scientifique américaine (1914-2000)

Si nous pouvons actuellement nous connecter en Wi-Fi, c’est en grande partie grâce aux travaux d’Hedy Lamarr qui terminera pourtant sa vie dans l’oubli le plus total.
Star du cinéma et découvreuse d’un système secret de communication, elle représente une forme de liberté hors-normes.

// Une grande actrice

Hedy Lamarr débute sa carrière artistique à l’âge de 16 ans et se fait très rapidement remarquer par sa présence et sa beauté qui seront même saluées par le New York Times.

Dans le film Extase de 1933 dont le scénario est proche de L’amant de Lady Chatterley, nue, elle simule un orgasme qui sera le premier de toute l’histoire du cinéma ! Cette scène qui fait sensation lui vaut d’ailleurs une condamnation de la part du pape Pie XII.

Sa carrière se poursuit aux Etats-Unis où elle tournera avec Robert Taylor, Spencer Tracy… alternant des rôles sensuels, dramatiques et même drôles qui lui valent les faveurs du public et des critiques ; mais ce sera dans les thrillers qu’Hedy Lamarr s’illustrera le mieux.

Elle reste surtout connu pour sa participation dans le triomphale péplum Samson et Dalila de 1949 où elle apparait en femme fatale et sans coeur, ainsi que pour ses nombreuses rencontres : David Niven, Marlon Brando, Jean-Pierre Aumont, Errol Flynn, Orson Welles, Charlie Chaplin, Billy Wilder, Otto Preminger, Charles Boyer, Clark Gable, James Stewart, Robert Taylor, Robert Walker, Spencer Tracy, Robert Capa…

// Une scientifique non reconnue

Intéressée par la technologie militaire depuis son mariage avec le fabricant d’armes Friedrich Mandl, elle échange souvent avec son ami le compositeur George Antheil qui utilise des séquences de hautes fréquences pour l’élaboration de ses compositions musicales.

A partir de ces différentes expériences, Hedy Lamarr et son comparse proposent à l’armée américaine, dans le cadre de l’effort de guerre, leur invention. Celle-ci, en permettant des changements de fréquences, rend presque impossible la détection de torpilles envoyées par des sous-marins. Ils rendent cette invention immédiatement libre de droits pour l’Armée des États-Unis et n’en obtiendront donc aucune compensation financière.

Ignoré au départ, ce procédé sera surtout utilisé lors de la crise des missiles de Cuba en 1962, durant la guerre du Viêt-Nam et encore maintenant, les liaisons satellites, les téléphones portables et plus généralement les systèmes GPS et Wi-Fi mettent à profit les principes de l’invention de George Antheil et de Hedy Lamarr.

// Œuvres

1933 : Extase
1938 : Casbah (avec Charles Boyer)
1939 : La dame des Tropiques (avec Robert Taylor)
1940 : Camarade X (avec Clark Gable)
1949 : Samson et Dalila (avec Viktor Mature)

// Elle a dit…

“N’importe quelle fille peut avoir l’air glamour, tout ce que vous avez à faire est de rester immobile et de prendre un air idiot.

En dessous de 35 ans, un homme a trop à apprendre et je n’ai pas le temps de lui donner des leçons.

// On a dit d’elle…

Lorsque j’ai fait la connaissance d’Hedy Lamarr il y a environ vingt ans, elle était si époustouflante que toutes les conversations s’interrompaient dès qu’elle entrait dans une pièce. Où qu’elle allât elle devenait le point de mire de tous les regards. Je doute qu’il y ait eu un seul individu pour s’inquiéter de s’il y avait quelque chose derrière cette beauté. Tout le monde était trop occupé à la fixer bouche bée.“ (Georges Sanders, acteur)

culture276, culture 276, alice guy, frida kahlo, gisele halimi, harriet tubman, hedy lamaer, julie victoire daube, madeleine bres, monique wittig, pepe