20 juillet 2024
histoire medecine, sante, pharmacie, femme, feminisme, culture, agenda

Qui était Amelia Earhart, première femme à traverser l’Atlantique en avion ?

L’Américaine Amelia Earhart est devenue célèbre en juin 1928 en devenant la première femme à traverser l’Atlantique en avion. Elle a disparu en 1937 en tentant de faire le tour du monde dans des circonstances qui restent encore aujourd’hui mystérieuses.

Qu’est-il arrivé à Amelia Earhart ? Près de 95 ans après, la disparition de l’aviatrice américaine reste emplie de zones d’ombre. Des ombres qui peinent à s’éclaircir malgré les nombreuses recherches qui ont été menées pour découvrir ce qu’il est advenu de l’aventurière au destin hors du commun. Quelques décennies avaient en effet suffi à cette pionnière pour marquer à jamais l’histoire de l’aviation.

Qui était Amelia Earhart ?

Amelia Earhart naît à Atchison dans le Kansas le 24 juillet 1897. Dès l’enfance, la jeune « Meeley » – comme elle est surnommée – montre un goût prononcé pour l’aventure, passant de longues heures à explorer les environs et à jouer dehors avec sa sœur cadette. Malgré une première découverte d’un avion à l’âge de 10 ans, ce n’est que bien plus tard qu’Amelia se tourne vers l’aviation. Après avoir suivi des études dans un lycée de Chicago puis dans une fac de Pennsylvanie, la jeune femme rejoint sa sœur à Toronto au Canada où elle découvre les affres de la Première Guerre mondiale. Assistant au retour des soldats blessés, elle s’engage comme aide-soignante auprès de la Croix rouge canadienne en 1917. L’année suivante, elle travaille pour un hôpital militaire où elle aide à soigner les victimes de la pandémie de grippe espagnole, tombant elle-même malade. Cette expérience la pousse à entamer plus tard des études de médecine qu’elle abandonne après une année.

Comment Amelia Earhart est-elle devenue aviatrice ?

C’est en 1920 que le destin de l’Américaine, alors âgée de 23 ans, bascule lorsque son père l’emmène à la rencontre d’un pilote dans un aéroport de Long Beach. Un vol de dix minutes suffit à la convaincre : elle doit apprendre à voler. Elle trouve alors différents emplois pour acquérir de quoi financer des leçons de pilotage. A l’été 1921, elle parvient à réunir suffisamment d’argent pour s’acheter un biplan jaune vif qu’elle nomme « The Canary« . L’année suivante en 1922, elle s’envole à bord de son avion et parvient à atteindre l’altitude de 4.300 mètres. C’est la première fois au monde qu’une femme pilote réalise une telle prouesse. En mai 1923, Amelia obtient sa licence de pilote, devenant la 16e Américaine à l’acquérir. En 1925, elle devient assistance sociale dans le Massachusetts mais ne délaisse pas pour autant sa passion pour l’aviation.

// En savoir plus